Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ZAD du Testet : URGENCE !!

Publié le par Kayou

ZAD du Testet : URGENCE !!

Parce qu'illes en ont eu assez de se faire gazer, piétiner, et de regarder les arbres tomber, illes ont délocalisé la lutte devant le conseil général du Tarn auquel je ne céderais aucune majuscule.
Mais, on s'en doutais, cela ne plaît pas à tout le monde...

Un appel urgent vient d'être lancé à tous les soutiens qui peuvent se déplacer et les rejoindre. Illes risquent être expulsés-es à tout moment par les gardes mobiles. Connaissant leurs méthodes, nous ne seront jamais de trop !!

Lundi 15 Septembre à 8h, il est également prévu de bloquer le lyçée Victor Hugo de Gaillac, où un campement sera installé jusqu'à ce que le conseil général accèpte un moratoire. 40 médias ont été prévenus. Tous les lyçées sont invités à faire de même et à rejoindre la lutte !
Cette occupation se veut pacifique, tout comme l'occupation de la ZAD.

Ce dimanche 14 Septembre nous sommes toutes et tous invités-es à un grand pique nique sur la ZAD, à 11 h, dans le cadre d'une mission de reboisement !! Venez nombreux !! Venez en famille !! Venez avec vos gosses, vos parents, vos grands parents !!

Pour toute info (itinéraire, questions, envois de fichier pour imprimer des tracts...) 06.01.18.58.21 ou v.decarpentrie61@gmail.com

Ci dessous une vidéo d'Anonymous :

https://www.youtube.com/watch?v=SzPLaf3jEgI&feature=youtu.be

La grève de la fin se poursuit. L'occupation se poursuit. La lutte continue et on ne lachera rien !!

Résistance et sabotage !! "Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend !!"

ZAD partout !!

En lien, un article très bon article de reporterre.net : 

"Alors que plus de deux tiers de la zone humide du Testet ont déjà été déboisés, des associations mettent en doute la légalité des travaux de défrichement. L'autorisation est en effet introuvable ! Le tribunal d'Albi examine le dossier ce vendredi 12 Septembre à 10 h 30."

Article complet (que je ne saurais trop conseiller à celles et ceux qui doutent encore de la légitimité des opposants au barrage) : http://www.reporterre.net/spip.php?article6288

Et ici, un témoignage d'un ou une Camille, daté de ce vendredi 12 Septembre : 

"Pour celles et ceux qui n'ont pas encore pris le temps de constater dans quel genre de système politique nous sommes plongés, il enlève son masque au Testet... Quand c'est au Mali ou en Afghanistan que ça se passe, c'est assez loin. Mais là, c'est ici et maintenant dans le Gaillacois.

(13h) En ce moment, Gazad (camp au milieu de la vallée, au niveau de ce qui s'appelait un sentier de "Grande randonnée") est encerclé par des hommes en armes : on entre ni ne sort. Ce camp porte bien son nom, maintenant. Les machines de mort tuent les arbres et la vie autour.

Hier, le camp à la maison de la forêt a été attaqué par les soldats, les quelques habitants sont partis, laissants quelques affaires, auxquelles les gendarmes ont mis le feu ce matin.

Depuis ce matin une bonne dizaine de copain-e-s sont perché-e-s dans quelques arbres au milieu du désert. Deux se sont fait descendre assez tôt mais il en reste d'autres. Courage pour les autres : tenir jusqu'au soir dans cet univers de désolation. Tenir.

Hier soir, une dizaine de pro-barrage miliciens ont agressé des copains et cassé leur voiture. Quand on a appelé le 17, le gars s'est mis à cautionner leurs agissements. Même discours à la gendarmerie, ouvertement ils s'en cognent, et même justifient ces agressions.

La cabane le "Contre-Temps", détruite illégalement par les soldats, a perdu son procès : le juge demande a avoir plus de preuves de la démolition ! On lance un APPEL à TEMOIGNAGES : attestation sur l'honneur + photocopie de la carte d'identité + le plus de détails possible sur les conditions de la démolition de cette habitation. Pour mémoire, l'huissier qui venait constater que la cabane était habitée est venu vendredi dernier, le 5 septembre (alors qu'elle était déjà brûlée par les gendarmes). A la Bouillonnante, on lui a dit "allez voir c'est par là bas", il a posé son papier sur la route, mis un bout de bois dessus, et s'est cassé.

Concernant le fait que la CACG n'a pas d'autorisation préfectorale, la justice, cette administration du pouvoir exécutif, fait trainer  : aujourd'hui, il y avait audience. Le rendu du tribunal sera mardi à 14 h. D'ici là, la zone humide ne sera plus qu'un souvenir. Pas grand-chose à espérer là dessus : comme d'habitude, la justice condamne après coup, comme pour le barrage de la Fourrogue, près d'Albi, construit par...la CACG.

Concernant les "experts" payés par le Ministère, ils sont censés faire on ne sait quoi. Un grand bravo au collectif Testet qui a boycotté leurs réunions : Madame Royal ne trouve rien d'autre à faire que de dépenser des sous supplémentaires. A vomir.

Mille mercis à toutes celles et ceux qui se mobilisent en solidarité à cette histoire au Testet dans le Tarn, partout c'est la même chose, partout le même système d'élus pourris qui s'auto-décident entre eux de ce qui doit ête fait en appelant cela "une démocratie", et qui n'ont qu'un seul leitmotiv : développer leurs entreprises pour augmenter l'emprise du système de machines technologiques sur l'environnement naturel et l'environnement social. Ceux qui se prétendent à l'abri sont déjà morts. Nous, on s'isole pas on lutte, on résiste humblement. Face au tic-tac qui te nargue, investis chaque moment !"

ZAD du Testet : URGENCE !!ZAD du Testet : URGENCE !!

Commenter cet article

electricite paris 14/02/2015 17:45

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement